photos surexposée et sous-exposée du Lac de Brienz depuis la ranadonée de l'Hardergrat dans la région d'Interlaken en Suisse

Photos surexposées ou sous-exposées : c’est quoi l’exposition?

C’est quoi l’exposition? Si vous vous intéressez à la photographie, vous avez probablement déjà entendu les termes surexposé et sous-exposé. Dans cet article, je vous explique ce qu’est l’exposition d’une photo et comment elle se gère. Je pense que c’est une notion qu’il est important de comprendre, car j’ai vu pas mal de personnes rater leurs photos par un manque ou un trop plein de lumière. Ceci est le premier article un peu plus technique qui fait suite à celui où je vous explique comment fonctionne un appareil photo. Donc si certains termes vous échappent, n’hésitez pas à y refaire un tour : « Comment ça marche un appareil photo ? »

Sommaire

C’est quoi l'exposition ?

L’exposition correspond à la quantité de lumière que la surface sensible de votre appareil photo va recevoir. Cette surface sensible correspond au capteur pour un appareil photo numérique et à la pellicule pour un appareil photo argentique.

Plus la quantité de lumière sera importante, plus votre photo sera exposée. Ainsi, une photo trop sombre sera dite sous-exposée alors qu’une photo trop claire sera dite surexposée.

Souvent, on considèrera que l’exposition est bonne lorsque la luminosité de la photo correspond à ce que notre œil perçoit. Mais il n’y a pas de bonne ou de mauvaise exposition. Parfois, il sera intéressant de volontairement sous-exposer ou surexposer une photo pour créer une ambiance particulière. Vous en avez de bons exemples à la fin de cet article.

Sinon, voici une de mes photos, volontairement sous-exposée afin que de faire ressortir les silhouettes sur la crête ainsi que la lune:

c'est quoi l'exposition magnifique nuage lors d'un coucher de soleil dans le parc national des Cévennes
Un magnifique nuage lors d'un coucher de soleil avec lune (Parc National des Cévennes) © Droits Reservés

Plus de mes photos ici ou sur Instagram

Le triangle de l’exposition

Désormais, vous connaissez la définition de l’exposition et vous savez ce qui constitue un appareil photo, puisque vous avez lu mon article « Comment ça marche un appareil photo ? ». 😉 On va donc pouvoir s’intéresser aux différents éléments qui ont une influence sur l’exposition.

- L’ouverture du diaphragme

Avant de frapper la surface sensible de votre appareil, la lumière passe dans l’objectif. La quantité de lumière entrante est limitée par l’ouverture du diaphragme : plus le diaphragme est ouvert, plus la quantité de lumière qui peut entrer est importante, et inversement. Ainsi, le premier paramètre qui joue sur l’exposition d’une photo est l’ouverture.

- La vitesse d’obturation

Ensuite, la lumière vient toucher l’obturateur, qui va découvrir la surface sensible pendant un temps plus ou moins long. Plus l’obturateur sera ouvert longtemps, plus la quantité de lumière qui touchera la surface sensible sera importante, et inversement. La vitesse d’obturation désigne le temps pendant lequel l’obturateur s’ouvre et laisse la surface sensible exposée à la lumière. C’est donc le second paramètre qui influence l’exposition d’une photo.

- La sensibilité ISO

Finalement, la lumière touche votre surface sensible qui va réagir à celle-ci et permettre la capture de la photo. Le dernier élément qui va influencer l’exposition est la sensibilité de cette surface sensible à la lumière, appelée sensibilité ISO. Plus la sensibilité sera haute, plus la lumière sera captée par la surface sensible.

Le triangle

Vous connaissez maintenant les trois éléments qui jouent sur l’exposition d’une photo. Ce n’est pas encore clair ? Ne vous inquiétez pas, je vais vous réexpliquer cela à l’aide d’une métaphore qui devrait vous parler.

C’est quoi l'exposition ? le triangle de l'exposition ouverture vitesse ISO
Le triangle de l'exposition © Droits Reservés

C'est quoi l'exposition ?

Mais avant, retenez bien que ces trois éléments concernent chacun une partie différente de l’appareil photo : l’ouverture concerne le diaphragme, la vitesse concerne l’obturateur, la sensibilité concerne la surface sensible. Si vous vous souvenez bien du fonctionnement d’un appareil photo, alors les choses devraient commencer à être plus claires.

La métaphore du verre d’eau

Pour vous aider à comprendre comment les trois éléments cités précédemment jouent tous sur l’exposition, je vais vous parler de la métaphore du verre d’eau.

Imaginons que vous vouliez remplir un verre d’eau précisément à ras bord. Le remplissage parfait correspond à une photo correctement exposée. Et bien dans cette situation, on va avoir trois éléments principaux qui vont jouer sur le remplissage :

- Le débit du robinet = l’ouverture

Plus le débit de votre robinet sera important, plus la quantité d’eau qui va couler dans le verre sera grande. Pour régler le débit, vous aller ouvrir plus ou moins le robinet. C’est exactement la même chose avec votre appareil photo : pour régler la quantité de lumière entrante, vous allez ouvrir plus ou moins le diaphragme.

- Le temps d’ouverture du robinet = la vitesse

Plus vous allez ouvrir votre robinet longtemps, plus la quantité d’eau qui va couler sera grande. C’est la même chose avec la vitesse d’obturation de votre appareil photo : pour régler la quantité de lumière entrante, vous allez ouvrir plus ou moins longtemps l’obturateur.

- La taille du verre = la sensibilité

Finalement, une pinte ne se remplira pas aussi vite qu’un verre à vin, pour un débit d’eau et un temps d’ouverture fixé. La taille de votre verre correspondra donc à votre sensibilité ISO. Plus elle sera haute (plus votre verre est petit), plus la surface sensible captera de lumière. Plus elle sera basse (plus votre verre est grand), moins la surface sensible captera de lumière.

C’est quoi l'exposition ? une photo surexposée d'après la métaphore du verre d'eau
Une photo surexposée d'après la métaphore du verre d'eau © Droits Reservés

C'est quoi l'exposition ?

Comment gérer l’exposition ?

Vous pouvez choisir de remplir votre verre d’eau en ouvrant très peu votre robinet mais pendant longtemps. En photo, vous ouvrez peu votre diaphragme, mais vous choisissez une faible vitesse d’obturation.

Vous pouvez aussi choisir de remplir votre verre d’eau en ouvrant beaucoup votre robinet mais pendant un temps très court. En photo, vous ouvrez beaucoup votre diaphragme, mais vous choisissez une grande vitesse d’obturation.

Vous pouvez finalement choisir des verres de différents tailles. En photo, vous choisirez une sensibilité ISO plus ou moins importante.

Mais en pratique, comment ça marche ? En fait, vous n’avez pas forcément à vous poser des centaines de questions puisque le mode automatique de votre appareil photo en fera beaucoup pour vous (d’ailleurs, n’oubliez pas que tout le monde peut prendre de belles photos). Il cherchera en fait à correctement exposer l’élément sur lequel vous faites votre mise au point. Dans la plupart des cas, le résultat obtenu sera bon.

Mais si vous cherchez à obtenir quelque chose de particulier, il faudra soit apprendre à jouer avec mode automatique, soit faire des réglages manuels. Vous avez aussi des modes semi automatiques… Et le smartphone dans tout ça ? Comment fait-il ?

Toutes ces explications valent un article à elles-seules, donc ce sera pour la prochaine fois. 😉 Mais si vous êtes pressé, je vous conseille cet article.

c'est quoi l'exposition photo surexposée du Lac de Brienz depuis la ranadonée de l'Hardergrat dans la région d'Interlaken en Suisse
Surexposée
c'est quoi l'exposition photo sous-exposée du Lac de Brienz depuis la ranadonée de l'Hardergrat dans la région d'Interlaken en Suisse
Sous-exposée
c'est quoi l'exposition photo correctement exposée du Lac de Brienz depuis la ranadonée de l'Hardergrat dans la région d'Interlaken en Suisse
Correctement exposée

Différentes expositions pour une même photo du Lac de Brienz prise depuis la randonnée de l’Hardergrat dans la région d’Interlaken (Alpes Suisses) © Droits Reservés

Plus de mes photos ici ou sur Instagram

Conclusion : c’est quoi l’exposition ?

Vous connaissez maintenant la définition de l’exposition et vous savez donc ce qu’est une photo surexposée ou sous-exposée. Vous avez également compris que les trois éléments qui jouent sur l’exposition sont l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO. Maintenant, il vous reste à comprendre comment ces éléments peuvent être réglés afin d’obtenir tel ou tel résultat, et on verra tout cela dans un autre article.

Et vous ?

Vous avez compris ce qu’est l’exposition ? La métaphore du verre d’eau vous a-t-elle aidé ? N’hésitez pas à me poser des questions en commentaire si certaines choses ne sont pas claires et/ou à me donner votre avis sur cet article. Et pensez aussi à aller me suivre sur Instagram. 😉 À très vite !

Gus le gus

Jeune créateur de contenu passionné de photographie, il blogue des conseils simples pour réussir ses photos même si on est débutant. Il partage aussi ses propres photos ainsi que ses vidéos prises en drone, ici et sur Instagram.

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire